Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

 

Rencontres associatives territoriales

Le Grand Débat National

Le conseil d’administration du Mouvement Associatif de Normandie, réuni le 10 janvier 2019 a évoqué le mouvement social en cours dit des « gilets jaunes ». En particulier, il a abordé les questions que soulève ce mouvement au monde associatif. Son éventuelle participation à l’organisation du « grand débat national » annoncé par le gouvernement entre mi-février et mi-mars 2019 a, dans ce cadre, été débattue.

Le Mouvement Associatif de Normandie constate que ce mouvement interpelle les associations et, pour certaines, leurs fédérations sur le terrain, ainsi que leurs coordinations. Entre autres sujets, le mouvement social des « gilets jaunes » interpelle la société sur la réalité et l’effectivité de notre démocratie : représentativité des élus et d’une manière générale des représentants (professionnels, syndicaux, associatifs, etc…), rôle et prise en compte des corps intermédiaires, écoute et reconnaissance de l’expression, individuelle et collective, des citoyen(ne)s.

Sur les territoires, de nombreuses associations  constatent une mobilisation forte, durable de nombreux habitants venant souvent des classes populaires et/ou participant pour la première fois à une action collective posant clairement des questions politiques : inégalités socioéconomiques, socioculturelles, injustice fiscale, organisation de la transition écologique, défaut de démocratie réelle. Ce mouvement comporte donc, malgré ses difficultés d’organisation et ses contradictions, une part non négligeable de repolitisation (réflexion, revendication puis proposition sur l’évolution de la société).

Si les associations ne participent que très peu en tant que tel à ce mouvement, elles sont interpelées par ce mouvement social, soit parce que certains de leurs membres et adhérents y participent, soit parce qu’elles sont sollicitées pour apporter un soutien. Par ailleurs, alors que les « gilets jaunes » commencent à constituer localement des collectifs, des ateliers de débat et de travail, des associations ou certains de leurs membres sont sollicités pour apporter de l’aide à la réflexion, des connaissances sur différents thèmes (droit, constitution, démocratie participative ou de proximité, libertés publiques, notamment d’expression et de manifestation, fiscalité, transition énergétique, solidarité, aménagement du territoire, etc….).

Prenant acte de cette situation, le Mouvement Associatif de Normandie a décidé de solliciter ses coordinations membres, et à travers elles, leurs fédérations et associations, pour organiser des « rencontres associatives territoriales ». Ces rencontres auront un double objectif et pourraient prévoir deux temps :

 

  1. Echanges sur la perception par les associations du mouvement des « Gilets jaunes » sur leur territoire : les informations qu’elles ont ou qui remontent de leurs adhérents sur les revendications, sur les modalités d’actions, les débats suscités au sein des associations, les besoins exprimés et / ou les sollicitations qu’elles ont reçues soit pour participer à la mobilisation, soit pour apporter une aide à la réflexion collective et politique.
  2. Quelles revendications et propositions du monde associatif pour développer une démocratie du dialogue civil, plus délibérative et plus participative, en tous cas permettant la co-construction des politiques publiques ? Cette partie de la réunion pourrait être introduite par une présentation rapide de ce que la loi autorise ou instaure aujourd’hui (la démocratie de proximité, les conseils de quartiers, les conseils de citoyens, les conseils de développement des territoires, etc…) tant pour en mesurer la connaissance par les associations que les effets et les limites pour des raisons très diverses tenant à la loi elle-même ou au comportement des acteurs locaux.

Le conseil d’administration du Mouvement associatif de Normandie considère que ces « rencontres associatives territoriales » relèveront de son initiative propre et celle de ses coordinations. Par conséquent, elles ne s’inscriront pas d’emblée dans le « grand débat national » programmé par le gouvernement. Le Mouvement Associatif de Normandie souhaite agir en toute autonomie. En particulier, la communication faite en direction des associations ne mentionnera pas cette référence au « grand débat national ».

En revanche, le conseil d’administration fera en sorte que les synthèses des réflexions issues de chaque « rencontre associative territoriale », en particulier sur l’évolution de notre démocratie vers une démocratie du dialogue civil, de la délibération et de la participation, soient transmises aux instances en charge de la collation des contributions à ce « débat national » (plateformes numériques ou autres). 

Afin d’envisager l’organisation de ces « rencontres associatives territoriales », le Mouvement Associatif de Normandie organise une réunion de travail pour les coordinations et les associations intéressées, le lundi 21 janvier 2019, de 9h30 à 12h00,  à la Maison des associations de Caen, 8 rue Germaine Tillion – 14000 Caen, Salle « Rouge » (RDC). Il demande aux coordinations membres de transmettre dès réception le présent message et cette invitation à leurs fédérations et associations membres.

 

Premières conclusions

1) Dans un premier temps, le Mouvement Associatif de Normandie incite les membres de ses coordinations et fédérations membres à participer aux réunions organisées dans le cadre du "grand débat national" ou à tout autre débat organisé de façon autonome par des associations ou collectifs de citoyens sur les territoires.  Il s'agit tout d'abord d'écouter les débats, les interventions et propositions des citoyens. Le Mouvement associatif demande que les représentants de coordinations, fédérations ou associations participant à ces réunions lui adressent à chaque fois un compte-rendu des débats (organisateur, date et lieu, nombre approximatif de participants, quelques caractéristiques dominantes concernant les participants, thèmes généraux abordés, questions, revendications ou propositions plus précises débattues, modalités d'animation mises en place, impressions subjectives sur la teneur et le déroulement du débat, etc.....). Bien entendu, il s'agit aussi, et autant que possible, d'éclairer les débats au moyen de l'expertise, des connaissances et de l'expérience associatives (environnement, éducation, action sanitaire et sociale, solidarité, droits de l'Homme et du citoyen, justice, action culturelle, éducation physique et sports, etc.....).

    2) Le Mouvement Associatif de Normandie se propose, non seulement de collationner ces comptes-rendus de réunions, mais également d'en dresser une première synthèse.

Celle-ci sera abordée lors d'une prochaine réunion le lundi 4 mars 2019 à 9 h 30 à la Maison des Associations (Salle « Rouge » rdc) - 8, rue Germaine Tillon, à Caen. Cette réunion aura pour but de définir des actions prioritaires plus précises à mener en autonomie par le Mouvement Associatif, ses coordinations et, plus généralement, par le monde associatif en général, visant à éclairer les citoyens, les acteurs locaux et les élus sur les choix politiques à venir (entre autres, en matière de lutte contre les inégalités, d'aménagement des territoires, de transition écologique, de participation démocratique). Et ceci, même et surtout après le 15 mars 2019.

Dans l'immédiat, le Mouvement Associatif demande à chaque coordination, fédération, association de lui communiquer les dates et lieux de réunions de débats auxquelles elle prévoit de participer à travers la présence d'un ou de plusieurs de ses membres.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus